04/03/2020

Ankara sape le processus de paix, affirme Stepanakert


DR

La politique d'Ankara de soutien inconditionnel à l'Azerbaïdjan non seulement contredit le statut de la Turquie en tant que membre du Groupe de Minsk de l'OSCE, mais sape également les efforts des médiateurs internationaux pour régler le conflit entre l'Azerbaïdjan et l'Artsakh, a déclaré mercredi le ministère des Affaires étrangères de l'Artsakh dans un communiqué.

Cette déclaration fait suite aux déclarations du ministre turc des Affaires étrangères, Mevlut Cavusoglu, qui a exhorté les coprésidents du Groupe de Minsk de l'OSCE à veiller à ce que tout règlement du conflit soit bénéfique aux intérêts de l'Azerbaïdjan.

« La Turquie n'est pas impartiale sur le conflit entre l'Azerbaïdjan et l'Artsakh et ne peut pas jouer un rôle positif. C'est un fait que la Turquie est un allié de l'Azerbaïdjan », a déclaré le ministère des Affaires étrangères de l'Artsakh. « Depuis 1988 - le début du mouvement du Karabagh - et tout au long du conflit entre l'Azerbaïdjan et le Karabagh, la Turquie a soutenu l'Azerbaïdjan. En outre, en avril 2016, la Turquie a ouvertement soutenu l'agression militaire de l'Azerbaïdjan déchaînée contre l'Artsakh, malgré les appels des coprésidents du Groupe de Minsk de l'OSCE et, en général, de la communauté internationale de cesser immédiatement les hostilités. »

Mercredi, au cours d'une discussion lors de la réunion du gouvernement arménien, le chef de la diplomatie arménienne, Zohrab Mnatsakanian, a déclaré à ses collègues que la réunion des coprésidents du groupe Minks de l'OSCE avec Cavusoglu à Ankara était une procédure « habituelle », ajoutant que l'Arménie n'avait aucune objection à de telles réunions.

Mnatsakanian a expliqué que les coprésidents du Groupe de Minsk de l'OSCE ont leur routine de travail qui comprend des réunions avec des représentants des États membres de l'OSCE et du Groupe de Minsk en cas de nécessité. Il a souligné que de telles réunions ne sont pas quelque chose de nouveau.

« Ce n'est pas la première réunion de ce type. Ils ont rencontré un certain nombre d'autres pays avant et d'autres réunions sont prévues. C'est normal et nous n'avons aucune inquiétude concernant les coprésidents du Groupe de Minsk », a déclaré Mnatsakanian. « La différence est que la Turquie a fait certains commentaires qui, soit dit en passant, pour être honnête, ne comprenaient rien que nous n'ayons pas entendu dans le passé. »

Mnatsakanian a déclaré que le ministère des Affaires étrangères avait déjà fait une déclaration affirmant que la politique généralement hostile de la Turquie à l'égard de l'Arménie et du peuple arménien, qui, dans le contexte du conflit du Haut-Karabagh, se manifestait par une assistance militaire unilatérale à l'Azerbaïdjan, montre clairement qu'Ankara ne peut pas jouer un rôle dans le règlement du conflit.

Partager
Imprimer
Mots clés associés : Groupe de Minsk - OSCE 
Dernière mise à jour : 05/03/2020 15:40