Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Des centaines de citoyens d’Artsakh ont exprimé leur désir de se joindre au convoi vers le pont Hakari

Les membres du Mouvement populaire pour le déblocage du corridor de Berdzor ont prévu d’organiser,  dans les prochains jours, un convoi de bus vers le pont Hakari fermé par les Azerbaïdjanais.

Gaguik Avanessian, membre du groupe initiateur, a déclaré au journal “Azatutyun” que par cette démarche, ils essaient de montrer au monde qu’Aliev ment, en disant que la route est ouverte. Tout en admettant que cette initiative est dangereuse, il a déclaré qu’ils n’ont pas d’autre choix.

« Nous sommes conscients de tous les risques et nous les avons pris en considération, par exemple, les Casques bleus russes peuvent garantir le passage jouxtant Chouchi, mais ils peuvent ne pas tenir leur promesse », a-t-il déclaré.

À la question de savoir si les gens n’ont pas peur de participer à ce convoi compte tenu de l’enlèvement de Vakif Khatchatrian, Avanessian a répondu : « Qu’ils aient peur ou non, nous n’avons pas d’autre choix. En voyant le cas de Vakif Khatchatrian, tout le monde comprend maintenant que le même sort les attend. Mais nous devons nous battre et ne pas rester assis à Stepanakert et attendre qu’ils viennent nous chercher à la maison. Des dizaines de bus pour transporter les gens vers le pont Hakari attendent sur la place de la Renaissance de Stepanakert depuis plusieurs jours maintenant, et des centaines de citoyens d’Artsakh ont exprimé leur désir de se joindre au convoi », a déclaré Avanessian.

Éditorial