Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

EREVAN – La 21e édition du festival «Abricot d’or» a débuté par la projection de «Seven Veils» d’Atom Egoyan

 

Le 7 juillet, l’ouverture du 21e Festival international du film « Abricot d’or » a eu lieu au complexe sportif et de concerts « Karen Demirjian » à Erevan.

Cette année le Festival se déroulera sans le traditionnel tapis rouge, remplacé par des tapis fabriqués par des artisans arméniens et décorés par l’artiste Davit Kotchounts.

Le réalisateur oscarisé Alexander Payne, qui préside le jury des longs-métrages de cette édition, a déclaré aux journalistes qu’il souhaitait participer à l’« Abricot d’or » depuis longtemps, mais que son emploi du temps extrêmement chargé ne le lui permettait pas.

« Je suis content d’avoir finalement réussi à trouver du temps et accepté l’invitation », a-t-il déclaré.

Quant à l’invité d’honneur du 21e « Abricot d’or », l’acteur américain Kevin Spacey, deux fois oscarisé, il est arrivé à Erevan dans la soirée du 6 juillet.

Spacey a déclaré aux journalistes qu’il était déjà d’humeur complètement « érévanienne » et qu’il avait même réussi à prendre part à Vardavar (la fête de l’eau). Parlant du Festival, il s’est dit extrêmement heureux de faire partie de l’événement.

« Je pense que les festivals comme ceux de cinéma sont très importants, car ils rassemblent des gens qui racontent des histoires, les uns apprennent des autres, se cotoient et passent du temps ensemble. À mon avis, c’est un outil merveilleux que sont les festivals, qui en même temps soutiennent le cinéma »,  a déclaré l’acteur aux journalistes.

Après la traditionnelle cérémonie du « tapis rouge », les invités ont visionné le film inaugural du Festival, qui cette année était « Seven Veils » du réalisateur arméno-canadien Atom Egoyan. La première du film avait eu lieu l’année dernière, au Festival du film de Toronto.

Egoyan n’avait pas participé à l’« Abricot d’or » depuis 12 ans.

Le Festival fermera ses portes le 14 juillet.

* * *

A noter qu’Atom Egoyan et Kevin Spacey ont reçu lors de cette soirée le prix « Paradjanovian Thaler *».

En 1976, durant sa détention, dans sa cellule de prison, Sergueï Paradjanov taillait avec ses ongles des capsules de bouteilles qu’il appelait “thaler”. Selon la tradition, dans le cadre de l’« Abricot d’or », des « thalers » d’argent sont décernés aux artistes qui ont apporté une contribution significative au monde du cinéma. ⊆

–––––

* Un thaler ou taler est une pièce d’argent frappée dans les États et territoires de l’Empire romain germanique et de la monarchie des Habsbourg au début de la période moderne.

Éditorial