Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

La résolution du Sénat prévoyant notamment des sanctions contre l’Azerbaïdjan a été adoptée à une écrasante majorité

295 voix pour, 1 contre

Le 15 novembre, dans l’après-midi le Sénat a adopté une résolution soutenant l’Arménie et proposant des sanctions contre l’Azerbaïdjan.

Les auteurs de cette résolution étaient : Bruno Retailleau, Christian Cambon, Eliane Assassi, Patrick Kanner, Hervé Marseille et Gilbert-Luc Devinaz.

La résolution adoptée :

– exige le retrait des forces armées azerbaïdjanaises du territoire souverain de l’Arménie et le respect de l’intégrité territoriale et de la souveraineté de l’Arménie.

– appelle à la libération de tous les prisonniers de guerre arméniens et à assurer leur retour dans leur patrie.

– suggère que le gouvernement français, en coopération avec ses partenaires européens, envisage des mesures diplomatiques et économiques en réponse à l’attaque de l’Azerbaïdjan, afin de mettre en œuvre des sanctions visant les biens des autorités azerbaïdjanaises, ainsi que de prévoir l’instauration d’un embargo sur les importations pétrolières et gazières azebaïdjanaises.

– réaffirme la nécessité de reconnaître la République du Haut-Karabakh et suggère au gouvernement d’y établir un bureau humanitaire.

– suggère au gouvernement d’examiner la possibilité de soutenir le renforcement des capacités de défense de l’Arménie.

L’ambassadeur d’Arménie en France, Madame Hasmik Tolmajian et le représentant du Haut-Karabakh Hovhannes Gevorgian étaient présents en tant qu’invités d’honneur à cette séance du Sénat.

Le rassemblement de solidarité

Répondant à l’appel du CCAF et malgré les conditions météorologiques défavorables, environ 400 à 500 Arméniens se sont rassemblés, pendant les heures du débat et du vote pour soutenir la résolution. Les sénateurs Gilbert-Luc Devinaz, Bruno Retailleau, Valérie Boyer (dont le discours était vraiment exceptionnel), la députée du Val-de-Marne, Isabelle Santiago… ont pris la parole.

Le résultat du vote a été accueilli par la foule avec beaucoup d’enthousiasme et des applaudissements.

Quelques heures plus tôt, à Erevan, un grand nombre de déplacés d’Artsakh suite à la guerre de 2020 ont manifesté devant l’ambassade de France. Les manifestants ont exprimé leur solidarité avec cette résolution qui allait être débattue dans l’après-midi et ont remis une pétition la soutenant.

Ajoutons que le matin, à l’appel de Bakou, quelques Azerbaïdjanais s’étaient rassemblés dans l’une des rues donnant sur le Sénat pour protester contre cette résolution, avec des drapeaux azerbaïdjanais et des pancartes portant divers messages. Ils ont scandé des slogans exigeant des sénateurs « une approche impartiale », « la justice » etc. Sur plusieurs affiches, on pouvait lire « Nous disons non au terrorisme », « Arrêtez le terrorisme arménien », « La France doit être neutre pour instaurer la paix dans le Caucase du Sud », etc.

Éditorial