11/05/2020

Décès du dernier Arménien du Bangladesh

Par Achod Papasian 

Michael Joseph Martin, le dernier arménien du Bangladesh, est décédé à l'âge de 89 ans, mettant fin à la présence de plus de 300 ans de la communauté chrétienne minoritaire autrefois florissante et puissante.

Martin a passé des décennies en tant que gardien de l'Église arménienne de la Sainte Résurrection qui a été fondée en 1781 dans ce qui était autrefois le coeur de la communauté arménienne de Dacca.

Selon Armen Arslanian, le directeur de l'église qui est basé à l'étranger, « Martin a joué un rôle déterminant dans le maintien de la survie de l'église arménienne de Dacca. Sans les nombreux sacrifices personnels et le dévouement total à l'église, les locaux et l'histoire des Arméniens de Dacca n'auraient pas survécu aujourd'hui », a-t-il ajouté en annonçant la mort de Martin le 11 avril.

Martin est venu à Dacca en 1942 sur les traces de son père qui s'était installé dans la région des décennies plus tôt. Il était à l'origine commerçant. Martin, dont le nom arménien était Mikel Housep Martirossian, a continué à s'occuper de l'église et de son cimetière où 400 personnes sont enterrées, y compris sa femme, décédée en 2006.

Lorsque leurs enfants ont quitté le pays, Martin est devenu le seul Arménien restant à Dacca et vivait seul dans un manoir sur le terrain de l'église.

Partager
Imprimer
Dernière mise à jour : 11/05/2020 10:19