22/04/2021

Revendication à l'APCE de libérer immédiatement les prisonniers de guerre arméniens


La question des prisonniers de guerre et autres captifs arméniens détenus par l'Azerbaïdjan a été débattue à l'Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe (APCE) le mardi 20 avril. Tous les délégués ayant pris la parole lors de la session, à l'exception de ceux représentant la Turquie et l'Azerbaïdjan, ont exhorté Bakou à libérer immédiatement les prisonniers de guerre et autres captifs arméniens.

Curieusement, aucun membre de la délégation russe n'a pris la parole, malgré l'assurance du chef de la délégation Piotr Tolstoï que les délégués russes allaient réaffirmer par leurs discours leur prise de position en faveur du retour immédiat des prisonniers de guerre arméniens.

"Nous devons utiliser ce forum pour résoudre les conflits et parvenir à la paix. Il y a des gens en Azerbaïdjan qui sont considérés comme portés disparus, il y a beaucoup de militaires qui sont toujours détenus en Azerbaïdjan en tant que prisonniers de guerre. Ce problème doit être résolu de manière claire et sérieuse", a déclaré le co-rapporteur pour l'Azerbaïdjan Stefan Schennach, en notant qu'il s'exprime cette fois-ci en tant que député de l'APCE. Il a ajouté que de nombreux civils avaient été tués pendant la guerre, et qu'il était important de respecter l'adversaire et de rechercher la paix. "Je demande, j'appelle l'Azerbaïdjan : ne faisons pas de commerce sur la question si les militaires étaient emmenés en captivité avant ou après la guerre. Ils doivent être renvoyés chez eux", a déclaré le député.

"Nous devons insister dans le cadre de ce forum que tous les prisonniers de guerre arméniens soient libérés. Cette question doit être résolue selon le principe de la justice. Il est évident que l'Azerbaïdjan ne remplit pas ses obligations établies par la déclaration tripartite, tandis que l'Arménie a fait sa part en libérant tous les prisonniers de guerre azéris. Et où sont aujourd'hui la Turquie et la Russie? Étaient-elles seulement des partenaires pour la guerre, mais pas pour le rétablissement de la paix ?", a déclaré le délégué portugais Paulo Pisco.

Des représentants de l'Arménie ont prononcé des discours particulièrement forts, en critiquant également le forum et la politique étrangère européenne par rapport à l'Arménie et aux Arméniens.

"L'Arménie a renvoyé tous les prisonniers de guerre en Azerbaïdjan, mais il y a encore des prisonniers de guerre arméniens à Bakou. Je vous ai dit à plusieurs reprises qu'il était nécessaire d'organiser des visites à Erevan et à Bakou. Mais vous m'avez dit que cela dépassait vos responsabilités. Que feriez-vous si ces prisonniers de guerre étaient des ressortissants français ou allemands? Je veux voir des mesures concrètes, les parents de nos prisonniers de guerre veulent voir des mesures concrètes", a déclaré Mikayel Melkoumian.

Partager
Imprimer
Dernière mise à jour : 22/04/2021 11:21