17/04/2021

Une stabilité régionale est impossible sans une résolution équitable du conflit du Haut-Karabagh, déclare le président arménien


DR

Le président Armen Sarkissian, qui se trouve en visite officielle en Géorgie, a déclaré, lors d'une réunion avec son homologue géorgien, Salomé Zourabichvili, à Tbilissi, qu'une stabilité régionale complète serait impossible sans une résolution équitable du conflit du Haut-Karabagh.

En discutant de la situation actuelle d'après-guerre en Arménie et de l'impact qu'elle a eu sur la région, Sarkissian a mis l'accent sur la politique destructrice de l'Azerbaïdjan consistant à « violer la dignité nationale ». « Cette politique ne peut pas favoriser l'instauration d'une atmosphère de dialogue », a souligné le président arménien.

Sarkissian a également souligné la nécessité de préserver les monuments culturels et historiques arméniens qui sont tombés sous le contrôle de l'Azerbaïdjan après la guerre.

Sarkissian a également évoqué la question des prisonniers de guerre arméniens qui sont toujours détenus par l'Azerbaïdjan, ainsi que les problèmes humanitaires auxquels sont confrontés les Arméniens en Artsakh et en Arménie. Le président a par ailleurs souligné la nécessité de rétablir les pourparlers de paix sous l'égide du Groupe de Minsk de l'OSCE.

Zourabichvili a, pour sa part, déclaré que la proposition de son pays de servir de plate-forme de règlement du conflit du Haut-Karabagh restait toujours en vigueur, ajoutant qu'elle restait déterminée à faire progresser le dialogue comme moyen de désamorcer la situation.

« Dans le contexte de l'importance de la stabilité dans la région, nous avons également discuté de la situation en Ukraine, de la déstabilisation dans la région de la mer Noire et pas seulement. Nous comprenons à quel point la désescalade est importante pour cette région aujourd'hui », a déclaré Zourabichvili.


Partager
Imprimer
Mots clés associés : Géorgie 
Dernière mise à jour : 17/04/2021 11:17