Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Aliev : « Si la Constitution arménienne n’est pas amendée, la conclusion d’un traité de paix sera tout simplement impossible »

Aliev avec les représentants des parlements des États turciques

Selon l’agence de presse azerbaïdjanaise “Trend”, le président Aliev a déclaré lors de la réunion avec les représentants des parlements des pays turciques que si la Constitution arménienne n’était pas amendée, la signature d’un traité de paix entre Erevan et Bakou serait tout simplement impossible.
Il a également déclaré : « Nous avons proposé à la partie arménienne que l’Azerbaïdjan et l’Arménie s’adressent conjointement à l’OSCE pour la suppression du Groupe de Minsk. »
Erevan n’a pas encore réagi à ces déclarations.

* * *

Il est évident que l’Azerbaïdjan a encore tout un arsenal de prétexte pour éviter de signer ce fameux accord de paix. C’est clair comme de l’eau de roche ; que faudrait-il de plus pour voir sa réticence évidente ?
Mais la question est la suivante : Est-ce qu’Erevan est-il conscient de cette réalité et « joue-t-il » à ce « jeu » pour gagner du temps, ou il est réellement en train de perdre son temps et son énergie en vain ?

Éditorial