Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

ARMÉNIE-FRANCE – Le Premier ministre a reçu la délégation conduite par la présidente du groupe d’amitié interparlementaire France-Arménie, Anne-Laurence Petel

Le 27 mars, le Premier ministre Nikol Pachinian a reçu la délégation conduite par Anne-Laurence Petel, présidente du groupe d’amitié France-Arménie à l’Assemblée nationale française.

Le Premier ministre a salué la visite des parlementaires et les a remerciés pour leur dévouement aux ordres du jour liés à l’Arménie. Il a souligné les liens étroits établis entre les parlements arménien et français.

Anne-Laurance Petel a noté que le groupe d’amitié comprend des représentants de toutes les factions de l’Assemblée nationale, qui les réunit le consensus du soutien politique inconditionnel à l’Arménie.

Les parties ont discuté de la coopération entre l’Arménie et la France dans de nombreux domaines – notamment interparlementaire – des activités des entreprises françaises en Arménie, des infrastructures, de l’agriculture, de l’énergie et d’autres questions liées à la mise en œuvre des projets.

Des réflexions ont été échangées sur l’activité de la mission civile de l’Union européenne en Arménie et sur le développement ultérieur de la coopération entre l’Arménie et l’Union européenne.

Il a également été fait référence aux problèmes humanitaires des personnes déplacées de force d’Artsakh et aux projets du gouvernement arménien pour les résoudre.

Le groupe d’amitié de l’Assemblée nationale française a visité le Mémorial du Génocide arménien

Le même jour, la délégation conduite par Anne-Laurence Petel a visité le Mémorial du génocide arménien, accompagnée de Vladimir Vardanian, chef du groupe d’amitié Arménie-France de l’Assemblée nationale arménienne, et d’Olivier Decottignies, ambassadeur de France.

Edita Gzoian, directrice du Musée-Institut du Génocide arménien, a accompagné les invités à Tsitsernakaberd où elle leur a expliqué l’histoire de certains monuments et les symboles qu’ils représentent.

Les membres de la délégation française ont déposé des fleurs près de la flamme éternelle et ont observé une minute de silence à la mémoire des victimes du Génocide arménien.

Les invités ont également visité le Musée du Génocide ainsi que les expositions temporaires qui s’y tiennent en ce moment et qui sont consacrées à la francophonie.

Éditorial