Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

ARTSAKH – Les premières victimes du siège d’Artsakh. La mort déchirante de Léo, 3 ans, et de Guita, 6 ans…

Le 7 juillet, la mère isolée de Léo, 3 ans, et de Guita, 6 ans, vivant dans le village d’Aghabekalandj, en Artsakh, a laissé ses enfants endormis à la maison, et est partie 5 kilomètres plus loin, jusqu’à la ville voisine de Martakert pour acheter de l’huile, du sucre et autres aliments. Dès que les enfants se sont réveillés, sont sortis de la maison en recherchant leur mère. Selon les enregistrements des caméras de surveillance installées sur la route, les malheureux enfants fatigués, ont décidé de monter à bord d’une voiture abandonnée sur la route, dans laquelle ils ont fini par s’endormir … et ont trouvé la mort à cause de la chaleur étouffante à l’intérieur du véhicule…

Léo et Guita deviennent ainsi les premières victimes du siège d’Artsakh. Et le monde civilisé continue de garder le silence, préférant aussi de ne pas voir et entendre.

Métakse Hakobian : « Et le lendemain… ? Pour nous et nos enfants, le lendemain est très loin… le compte à rebours est en heures et en minutes…

Métakse Hakobian, la députée de la faction « Ardaroutiun » de l’Assemblée nationale de la République d’Artsakh, écrit à ce sujet sur sa page Facebook :

« Léo, 3 ans, et Guita, 6 ans, sont les victimes du siège de la République d’Artsakh par l’Azerbaïdjan depuis 7 mois… Nos compatriotes d’Arménie et de la diaspora s’intéressent chaque jour à la situation en Artsakh… mais ce n’est plus une situation ; les enfants sont l’image collective à travers laquelle vous pouvez voir le présent de la République d’Artsakh et de la population d’Artsakh… et le lendemain… ? Pour nous et nos enfants, le lendemain est très loin… le compte à rebours est en heures et en minutes… »

Éditorial