Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

ARTSAKH – le Sénat français n’acceptera pas l’inacceptable

A l’instigation de Bruno Retailleau, président des Républicains (LR) et du groupe d’information internationale sur le Haut-Karabagh au Sénat, et de Gilbert-Luc Devinaz, président du groupe d’amitié interparlementaire France-Arménie au Sénat, la Chambre Haute a tenu ce mardi 14 mai une conférence exceptionnelle rassemblant un grand nombre d’acteurs humanitaires travaillant en Arménie de manière générale ou en faveur des réfugiés d’Artsakh en particulier.

Le Cercle d’Amitié France-Artsakh remercie profondément les organisateurs de cet évènement, aux objectifs desquels il s’associe pleinement. Retrouvez ci-dessous le communiqué du Sénat :

Le communiqué du Sénat

Mardi 14 mai, à l’initiative des sénateurs Bruno Retailleau, Président du groupe d’information internationale sur le Haut-Karabagh, et Gilbert-Luc Devinaz, Président du groupe interparlementaire d’amitié France-Arménie, a été lancé un cycle d’échanges intitulé « Convergences pour l’Arménie » associant collectivités locales, associations, ONG et fondations qui œuvrent en faveur du développement des coopérations avec l’Arménie, afin d’en améliorer la coordination. La première édition s’est concentrée sur les actions au bénéfice des populations du Haut-Karabagh réfugiées en Arménie.

Hovhannès Guevorkian, Représentant du Haut-Karabagh en France, a annoncé la création d’une plateforme numérique, qui sera hébergée sur le site de l’Association de Soutien à l’Artsakh. L’objectif de cet outil est d’améliorer la coordination des actions en faveur des réfugiés du Haut-Karabagh en Arménie.

Autre projet ambitieux : la création de Maisons Convergences en Arménie, pour faciliter l’intégration des déplacés, renforcer les liens sociaux et organiser des formations professionnalisantes.

La table ronde a réuni près 90 représentants des collectivités locales françaises impliquées dans des projets de coopération décentralisée, d’associations et d’ONG œuvrant en soutien aux populations réfugiées du Haut-Karabagh en Arménie. Elle a permis d’identifier les actions en cours et les principaux projets dans les domaines du logement, de la santé, de l’éducation et de l’insertion professionnelle.

Ce séminaire de travail s’est tenu en présence de l’Ambassadrice d’Arménie en France, S.E. Hasmik Tolmadjian, l’Ambassadeur de France en Arménie, Olivier Decottignies et le Représentant du Haut-Karabagh en France, Hovhannes Guevorkian.

Nariné Aghabalyan, ancienne ministre de la Culture du Haut-Karabagh et chargée d’action humanitaire au sein de l’ONG “Nous sommes nos montagnes !” a dressé un état des lieux des besoins prioritaires des déplacés du Haut-Karabagh en Arménie.

Une prochaine édition de ce séminaire aura lieu en novembre 2024. Il portera en particulier sur les thématiques de la culture et de la protection du patrimoine du Haut-Karabagh, ainsi que sur l’aide juridique. Toutes les collectivités locales, associations, ONG et Fondations qui le souhaitent, sont appelées à rejoindre cette initiative.

 

Éditorial