Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Catherine Colonna annonce à Erevan que la France fournira des équipements militaires à l’Arménie

La ministre française des Affaires européennes et étrangères Catherine Colonna a effectué sa deuxième visite en Arménie le 3 octobre après celle du 28 avril.

Elle a eu des entretiens avec le Premier ministre Nikol Pachinian, puis avec son homologue Ararat Mirzoyan. Mme Colonna, en compagnie de ce dernier, a rendu visite aux déplacés de l’Artsakh.

Lors de sa visite en Arménie, la ministre a réaffirmé la solidarité de la France avec l’Arménie, son soutien à sa souveraineté et à son intégrité territoriale et son extrême vigilance à leur égard. Au cours des rencontres, ont été débattus les moyens concrets de renforcer la coopération entre les deux pays dans tous les domaines.

Matériel militaire à l’Arménie

À n’en pas douter, le moment le plus important de la visite de la ministre était celui de sa déclaration au cours de la conférence de presse lorsqu’elle a annoncé que Paris a donné son accord pour la livraison du matériel militaire à l’Arménie, afin qu’elle puisse se protéger de son voisin azerbaïdjanais.

Mme Colonna n’a pas précisé de quels équipements il s’agit mais a assuré que Paris agirait « dans ce domaine avec esprit de responsabilité de part et d’autre et sans aucun esprit d’escalade ».

Elle a souligné que l’Azerbaïdjan, fort de ses revenus pétroliers et du soutien turc, n’avait « eu de cesse de s’armer pour entreprendre des actions ».

« La Russie n’a pas rempli ses obligations »

Pendant cette même conférence de presse, en réponse à une question d’un journaliste, Mme la ministre a déclaré que la Russie n’a pas rempli ses obligations au titre de l’accord de 2020.

« La Russie devait apporter une solution politique et résoudre les problèmes existants entre l’Azerbaïdjan et l’Arménie. C’était son obligation et il ne l’a pas remplie », a-t-elle conclu. 

Éditorial