Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Citoyenneté d’honneur et proposition de résolution du Sénat : réactions du Président du cercle d’amitié France – Artsakh

 

En un geste significatif de solidarité envers les Artsakhiotes, le 13 décembre 2023, Madame Anne Hidalgo, maire de Paris a décerné la citoyenneté d’honneur de la Ville de Paris au peuple du Haut-Karabagh.. Cette distinction marque un acte fort en réponse aux mois de blocus inhumain imposé par la dictature azerbaïdjanaise, soulignant ainsi l’engagement ferme du Conseil de Paris envers la défense des droits humains et de la dignité. 

Parallèlement, le Sénat français prochainement soumettra  au  vote  une  résolution pour intensifier son soutien à l’Arménie et au Haut-Karabagh en condamnant fermement l’agression de l’Azerbaïdjan du 19 septembre. Qualifiant cette attaque de sinistre tentative visant à effacer une communauté entière, la proposition de résolution transcende les clivages politiques, soulignant l’engagement ferme des senateurs français envers la justice et la paix dans la région. Cette démarche du Sénat constitue un pas décisif, mettant en lumière la nécessité de responsabiliser l’Azerbaïdjan pour ses actions répréhensibles, appelant à des sanctions internationales et plaidant des garanties pour le droit au retour des populations arméniennes dans la région.

       Remise de la citoyenneté d’honneur de la ville de Paris au peuple du Haut-Karabagh

“Je salue avec une profonde admiration la Ville de Paris pour avoir décerné la citoyenneté d’honneur au peuple du Haut-Karabagh. Ce geste courageux envoie un message fort : Paris refuse de demeurer silencieux face aux violations flagrantes des droits humains et se tient aux côtés des Artsakhiotes, affirmant ainsi son engagement inébranlable envers la justice et la dignité humaine. Paris, par cette action, réaffirme son rôle en tant que défenseur des valeurs universelles et démontre son refus catégorique de tolérer l’injustice.” a déclaré François Pupponi, président du Cercle d’amitié France-Artsakh.

Par ailleurs, je souhaite témoigner ma reconnaissance aux sénateurs français pour leur initiative importante. En qualifiant l’attaque de l’Azerbaïdjan d’épuration ethnique visant à effacer l’identité artsakhiote, leur proposition de résolution, démontre l’engagement fort de la Chambre haute du Parlement français envers la justice et la paix dans la région. Au nom du Cercle d’amitié France-Artsakh, j’exprime ma solidarité inébranlable envers les Artsakhiotes et soutiens pleinement cette action résolue du Sénat. En condamnant avec fermeté un régime dictatorial en opposition à nos valeurs démocratiques, nous réaffirmons l’essence même de notre République : la protection inébranlable des droits fondamentaux de chaque individu.” – a conclu François Pupponi.

Éditorial