Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

COMMUNAUTÉ – La fête de Sourp Hagop à Arnouville

Le dimanche 17 décembre, à l’occasion de la fête de Sourp Hagop la Divine liturgie a été célébré à l’église Sainte-Croix de Varak d’Arnouville, suivi d’un office de requiem en mémoire de toutes les victimes d’Artsakh.

Le comité des dames de l’église a pour habitude, depuis des années, de préparer l’harissa pour le jour de la fête de Sourp Hagop.

Un des plus anciens plats arméniens, presque le plat national mais celui-ci n’a rien à voir avec la pâte pimentée d’Afrique du Nord du même nom. C’est une sorte de porridge crémeux contenant simplement des grains de céréales et de la viande, longuement mijoté. Traditionnellement il est fait avec de l’agneau mais on peut utiliser du bœuf et encore plus couramment du poulet. 

Le banquet traditionnel de Sourp Hagop, très apprécié des paroissiens d’Arnouville, leur permet de se retrouver, de prendre le temps d’échanger chaleureusement des nouvelles et de savourer le plat. Ce fut donc le cas après la bénédiction du Père Manuel Racho. Cette action contribua également à collecter des dons pour subvenir aux besoins urgents des réfugiés d’Artsakh en Arménie afin de les aider à se reloger et vivre dignement et paisiblement. Cette collecte était encouragée par le Primat du Diocèse de l’église Apostolique Arménienne de France , le Très Révérend Père Krikor Khatchatryan et initiée par sa Sainteté Karekin II.

Certes ce n’était qu’un grain de sable, mais nous sommes fières d’avoir apporté, nous aussi, notre grain de sable à cette action et d’avoir aidé bien que modestement les nôtres. Nous remercions tous les paroissiens d’avoir apporté leur soutien pour la réussite de cette opération.

Arpi Boduryan Terziyan 

Éditorial