Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Des policiers et des «bérets noirs» ont tenté d’empêcher  le Catholicos Karekine II d’accéder au Mémorial de Sardarapat

Communiqué du Saint-Siège

« Le 28 mai, à l’occasion de la Fête de la République, lors de la visite de Karekine II, Catholicos de tous les Arméniens, et des congrégationnistes du Saint-Siège d’Etchmiadzine au Mémorial de Sardarapat, le comportement répréhensible de la police contre le Catholicos et le clergé ainsi que les interdictions levées et les actions violentes pour les empêcher d’accéder au Mémorial sont un nouvel épisode de l’activité honteuse et antinationale des autorités.

Loué soit le Seigneur, car malgré les violences commises par la police et les interdictions levées, Sa Sainteté a pu élever une prière à Dieu devant le Mémorial pour la paix des âmes des courageux Arméniens martyrisés dans les batailles héroïques de mai.

Puisse le Seigneur céleste préserver fermement l’État indépendant des Arméniens et bénir et accorder immédiatement une vie sûre et sécurisée à tout notre peuple »,  déclare le communiqué diffusé par le Bureau d’information du Saint-Siège.

Éditorial