Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Ilham Aliev, héraut de l’Algérie

Ilham Aliev a adressé un message de félicitations à son homologue algérien Abdelmadjid Tebboune à l’occasion de l’anniversaire de la Révolution du 1er  novembre.

Adressant ses sincères félicitations au président Tebboune et au « peuple frère » d’Algérie, Ilham Aliyev a ajouté : « Ce jour important, qui a marqué le début de la lutte pour la liberté de votre peuple contre la politique coloniale implacable, constitue l’une des pages les plus glorieuses de l’histoire de l’Algérie. Soumis à l’oppression et à la violence de masse, confronté à une brutalité sans précédent et à un outrage à l’humanité pendant plus de 100 ans, le peuple algérien a obtenu son indépendance au prix de la vie de 1 500 000 martyrs (il doit confondre avec les Génocide des Arméniens), démontrant ainsi au monde sa force, l’invincibilité de sa détermination et sa volonté de liberté. Le peuple azerbaïdjanais qui a souffert de 30 ans d’occupation comprend parfaitement les sentiments du peuple algérien. Je suis heureux que les relations entre nos pays, liées par les liens traditionnels amicaux et fraternels, se développent aujourd’hui de manière dynamique. Dans le même temps, notre interaction mutuellement bénéfique au format multilatéral suscite la satisfaction ». Le président azerbaïdjanais s’est dit « convaincu que les relations interétatiques et la coopération efficace entre les deux pays, basées sur la confiance et le soutien mutuels, continueraient à s’étendre et à se développer avec succès grâce aux efforts communs conformes aux intérêts des deux peuples ».

Curieusement, le Khan de Bakou n’évoque ni le sort des Palestiniens de Gaza et la position de son « Grand frère » à ce sujet, ni le message qu’il pourrait adresser à son allié Benyamin Nathanyahou.

Sahak Sukiasyan

Éditorial