Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Inauguration de l’ambassade du Canada à Erevan

Le 25 octobre a eu lieu à Erevan la cérémonie d’inauguration de l’ambassade du Canada, avec la participation de la ministre canadienne des Affaires étrangères, Mélanie Joly.

Le ministre arménien des Affaires étrangères, Ararat Mirzoyan, était également présent à la cérémonie d’ouverture.

Le même jour, Mélanie Joly a rendu hommage à Tsitsernakaberd à la mémoire des martyrs du Génocide arménien.

Elle s’est également entretenue avec le Premier ministre Pachinian.

 

Ministre des Affaires étrangères du Canada  :  « La question de l’application des sanctions contre l’Azerbaïdjan est maintenant sur la table »

Le 25 octobre, la ministre des Affaires étrangères du Canada a annoncé lors de la conférence de presse tenue après la rencontre avec son homologue arménien que la question de l’imposition de sanctions contre l’Azerbaïdjan était désormais sur la table.

« Le Canada apprécie hautement les efforts de l’Arménie visant à renforcer la paix et la stabilité dans le Caucase du Sud. Nous sommes tous d’accord qu’il en faut davantage. Le Canada appelle l’Azerbaïdjan à respecter l’intégrité territoriale de l’Arménie et réaffirme l’importance de respecter le principe de non-recours à la force. Le Canada appelle également le gouvernement azerbaïdjanais à garantir le droit au retour en toute sécurité des Arméniens récemment déplacés du Haut-Karabakh. Nous travaillons continuellement avec nos partenaires pour atténuer les conséquences de l’opération militaire injustifiée lancée par l’Azerbaïdjan contre la population civile, d’autant plus que celle-ci avaient été soumise à un siège illégal depuis des mois », a déclaré le ministre.

Elle a  assuré qu’ils font des efforts pour trouver une solution durable au conflit par la négociation.

« Aujourd’hui plus que jamais, il est important que le Canada et le monde entier manifestent leur soutien au peuple arménien, aux générations de personnes qui ont subi les conséquences du génocide de 1915, ainsi qu’aux Arméniens qui ont  été déplacés du Haut-Karabakh.

Le Canada augmente son aide humanitaire aux déplacés du Haut-Karabakh, portant le montant total à 3,9 millions de dollars, qui comprend un don supplémentaire d’un million de dollars au Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés afin de sauver des vies. 2,5 millions de dollars à la Croix-Rouge, qui aide à soulager les souffrances de la population et organise des soins d’urgence pour les nécessiteux, qui ont été contraints de se déplacer du Haut-Karabakh, qu’ils considèrent comme leur patrie depuis des centaines d’années », a souligné Mme Joly, ajoutant que le lendemain (26 octobre), elle se rendra à Jermuk pour rencontrer sur place les familles déplacées afin d’évoquer leurs problèmes avec les dirigeants locaux.

« Plus de 60 000 personnes d’origine arménienne considèrent le Canada comme leur patrie. La communauté arménienne du Canada est assez active. Elle a une contribution très significative à la vie publique dans diverses villes. Notre pays se tient aux côtés de l’Arménie et soutient la souveraineté et l’indépendance du peuple arménien. Nous croyons en vos aspirations démocratiques et sommes prêts à travailler avec vous pour les concrétiser », a conclu la ministe canadienne.

 

Bakou condamne les déclarations de la ministre des Affaires étrangères du Canada

Bakou a accusé la ministre des Affaires étrangères du Canada d’avoir « fait preuve d’une attitude partiale » concernant les événements qui se déroulent dans le Caucase du Sud et l’a appelé à s’abstenir de « telles déclarations provocatrices ».

Condamnant les propos de la ministre concernant l’imposition de sanctions contre l’Azerbaïdjan, Bakou lui a conseillé de s’abstenir de « faire usage de langage de menaces ».

L’Azerbaïdjan a également blâmé l’Arménie, affirmant que « le processus de paix a été interrompu à cause de la position d’Erevan ».

Joly a visité les positions de combat arméniennes à Jermuk

Mélanie Joly, a visité les positions de combat arméniennes dans la région de Jermuk, en prenant connaissance de la situation frontalière.

Le commandant des forces armées arméniennes, Sasoun Badassian, lui a fourni des informations sur l’occupation des territoires souverains de l’Arménie par l’Azerbaïdjan dans cette zone, dont l’Azerbaïdjan s’est accaparé 7 600 hectares. 

Éditorial