Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Commémoration du Génocide des Arméniens à Chaville

C’est sous un ciel menaçant que la communauté arménienne de Chaville a marqué, le dimanche 28 avril, le 109ème anniversaire du génocide. A l’issue de la messe dite par le Père Gourgen Aghababyan, une foule particulièrement nombreuse et fervente est montée en procession jusqu’au Monument au génocide de la ville.  Après deux chants interprétés par les membres de la chorale de l’Eglise et la déclamation en français et en arménien d’un poème écrit par Silva Ketendjian, ce fut le moment du dépôt des gerbes : celles de l’Eglise arménienne de Chaville, de Mme Gayané Manoukian, 1ère secrétaire de l’ambassade d’Arménie en France, de M. Issakidis au nom du maire de Viroflay, de la section locale de la CBAF, du président de l’ANACRA Léon Hovnanian, de Mme Virginie Lanlo députée des Hauts-de-Seine accompagnée de Mme Prisca Thévenot, ministre et porte parole du gouvernement, de Mme Anne-Louise Mésadieu, conseillère régionale , de Mme Armelle Tilly, vice-présidente du Conseil départemental et enfin de M. Jean-Jacques Guillet maire de Chaville. 

Au centre de la photo : M. le Maire de Chaville, Jean-Jacques Guillet et Mme Prisca Thevenot, Porte
parole du gouvernement et ministre chargée du renouveau démocratique en France

Ont ensuite successivement pris la parole :

  • M. Stephan FAUVE, au nom de l’éphorie de l’église arménienne de Chaville qui, après avoir évoqué les négationnistes comme Gilles Weinstein et la réponse éclairée du Turc Taner Akcam démontant le travail de ces faussaires de l’Histoire, a appelé à la construction d’écoles pour contrer l’assimilation et préserver notre langue ;
  • Mme Gayané MANUKYAN, 1ère secrétaire de l’ambassade d’Arménie qui, après avoir rappelé le nettoyage ethnique du Karabagh et les otages détenus en Azerbaïdjan, a insisté sur le danger génocidaire encore présent aujourd’hui pour l’Arménie. Elle a enfin appelé à la gratitude pour Chaville et le département des Hauts-de-Seine pour leur soutien indéfectible ;
  • M. Léon HOVNANIAN au nom de l’ANACRA (Anciens combattants et résistants arméniens) qui a brossé un historique du génocide en rappelant la figure courageuse de l’ambassadeur américain Henry Morgenthau ;
  • M. Jean-Jacques GUILLET, maire de Chaville a insisté, ; quant à lui, sur l’importance de conserver la Mémoire. Chaville l’a fait lorsqu’en 2023, elle a commémoré le centenaire de l’arrivée symbolique du premier Arménien dans la ville. Il a également dénoncé le révisionnisme turco-azéri, « un réel problème aujourd’hui ». En rappelant le récent voyage du ministre des armées en Arménie, M. Guillet a souligné l’importance de la solidarité de la France envers l’Arménie, une solidarité et un lien fort  qui s’expriment également à Chaville qui déploie, depuis plusieurs mois déjà dans les jardins de l’Hôtel de ville, le drapeau de l’Arménie qui flotte aux côtés du drapeau ukrainien.
  • La cérémonie s’est poursuivie par une visite à l’Arbre du centenaire, plantée en 2015 par la CBAF et s’est achevée, dans une atmosphère conviviale, par le vin d’honneur offert par le comité des Dames de l’église dans la salle communautaire Balabanian.

Texte et photos : Hraïr HRATCHIAN

Éditorial