Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

La tête de la déesse Anahit pour la première fois sera exposée en Arménie

La tête de la déesse Anahit, actuellement conservée au British Museum, sera exposée pour la première fois à Erevan en septembre 2024. Cette exposition est rendue possible grâce à un accord entre le Musée de l’histoire de l’Arménie et le British Museum.

Le culte de la déesse Anahit dans les hauts plateaux arméniens a des origines anciennes et est profondément lié à la vénération de la maternité.

Le temple principal dédié à Anahit était situé dans la ville de Yeriza en Haute Arménie. En 34 avant J.-C., lors de l’invasion menée par le général romain Marc Antoine, le temple fut pillé. Les soldats d’Antoine ont non seulement pillé le temple, mais ont également endommagé la colossale statue dorée d’Anahit, la transportant à Rome.

La légende raconte que le premier soldat qui a mis la main sur la statue d’Anahit a subi une série de malheurs, notamment la cécité, la folie et finalement la mort.

Les objets actuellement conservés au British Museum ont été découverts à la fin du XIXe siècle à Yerznka par un paysan local alors qu’il cultivait ses terres. Ces reliques de la statue ont trouvé leur chemin vers l’Angleterre dans des circonstances incertaines, et une réplique de la statue est conservée au Musée de l’histoire de l’Arménie.

Éditorial