Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

L’aide humanitaire française a été transportée aux entrepôts de Goris et des villages environnants

L’aide humanitaire envoyée en Artsakh par plusieurs villes et régions de France a été transportée vers des entrepôts à Goris et dans les villages environnants, compte tenu des conditions de stockage nécessaires pour de nombreux produits. 

A cet égard, le représentant du gouvernement arménien, Vardan Sarkissian, a déclaré à « Armenpress » que plus de 50 tonnes d’aide humanitaire envoyée par la France, malheureusement, en raison de l’attitude non constructive de l’Azerbaïdjan et de la fermeture illégale du couloir de Berdzor, ne peut être acheminée en Artsakh. Compte tenu du fait que ces produits, aliments, aliments pour bébés et produits de première nécessité, présentent des impératifs pour leur conservation, les marchandises ont été transportées aux entrepôts à Goris et des villages environnants, afin de les acheminer en Artsakh dans les plus brefs délais, dès que possible.

Éditorial