Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

« L’alliance turcique a bouleversé l’équation en Eurasie »

Le média turc « Haberglobal », profitant de la publication d’une analyse sur le site « Eurasia Review » et y faisant référence, affirme que l’alliance des états turciques a bouleversé l’équation en Eurasie surtout au détriment de la Russie. L’article ci-dessous paru dans un média turc fait naturellement et inévitablement l’éloge de ladite alliance. Mais que dire de « Eurasia Review » qui se prévaut un média sérieux spécialisé dans cette immense région du monde dont il a même emprunté le nom, voir émettre des opinions si « naïves » sur cette entreprise panturquiste… Un peu plus, on serait tentés de croire qu’il est question d’une structure en tous points exemplaire, enviable, et pourquoi pas, d’un organisme humanitaire…

***

Ci dessous l’article de « Haberglobal » :

« L’“ Organisation des États turciques ” (OET), dirigée par la Turquie et l’Azerbaïdjan, est en train de changer la donne en Eurasie. La dernière analyse remarquable à ce sujet publiée dans “ Eurasia Review ”, affirme que l’Organisation est devenue la principale puissance géopolitique en Eurasie et a brisé la domination de la Russie sur les États turciques.

 

L’OET continue d’attirer l’attention sur la scène diplomatique mondiale. L’analyse publiée sur le site “ Eurasia Review ”, la plus grande publication de langue anglaise sur la région eurasienne, mentionne que l’Organisation des États turciques, dont la Turquie et l’Azerbaïdjan constituent la force motrice, est devenue une grande puissance de défense et financière dans tout le Caucase et en Asie centrale. Selon l’analyse, l’influence croissante de l’OET a déjà brisé la domination traditionnelle de la Russie dans la région. L’article intitulé « À mesure que la puissance de la Russie décline, la coopération militaire des États turciques se développe » note que l’OET, créée en Azerbaïdjan en 2009, dispose d’un vaste pouvoir économique, politique et militaire dans tout le Caucase et en Asie centrale. Il y est également indiqué que la Turquie, l’Azerbaïdjan, le Kazakhstan, le Kirghizistan et l’Ouzbékistan sont membres de l’OET, qui est passée à un nouveau format en 2021, et que le Turkménistan et la Hongrie sont des pays observateurs.

TOUS ÉGAUX

L’article souligne que les forces motrices de l’OET sont la Turquie et l’Azerbaïdjan, tandis que le Kazakhstan, qui a pour devise “ le berceau des États turciques ”, est le pays qui a créé la “ Vision mondiale turcique 2040 ”. D’après “ Eurasia Review ”, l’OET a créé un grand équilibre dans la région et qu’à son sein chacun a son mot à dire sur chaque question contrairement à d’autres organisations internationales. Selon l’analyse en question, la Communauté des États Indépendants (CEI) reflète l’histoire de la Russie pendant la période de l’URSS, et n’ayant aucun projet tourné vers l’avenir, les pays du Caucase et de l’Asie centrale la considèrent plutôt comme une structure bureaucratique qu’autre chose.

L’article indique également que la CEI a été brisée par l’Azerbaïdjan qui, “ récupérant au cours des quatre dernières années ses terres occupées par l’Arménie, a démontré que la CEI n’avait qu’un effet bureaucratique. Les États turciques sont également contre toutes les initiatives financières rendues unipolaires par la Russie et les États-Unis. Les pays membres de l’OET visent à étendre conjointement leurs liens financiers, de l’Europe jusqu’en Chine. ”

ARMES TURQUES

Par ailleurs, “ Eurasia Review ”, dans son analyse publiée, écrit que les membres de l’OET poursuivent également des objectifs communs en termes de lutte contre le terrorisme mondial et les organisations armées, de sécurité intérieure, de défense et dans les secteurs militaires. Elle rappelle que la Turquie, qui possède à la fois les armes de l’OTAN et un très vaste marché intérieur d’armement, est devenue le principal choix au détriment de la Russie, qui a perdu son statut dans ce domaine.

NOUVEAU POUVOIR GÉOPOLITIQUE

Les alternatives proposées pour la région par l’OET, qui a brisé l’influence de la Russie en Eurasie, sont présentées dans l’analyse comme suit : “ L’Organisation, qui est le nouvel acteur géopolitique de la région, est en train de devenir une puissance qui établira des réseaux financiers dans le monde multipolaire, y compris l’Occident, en rassemblant le monde turcique. Dans le domaine de la défense, le partenariat entre la Turquie et l’Azerbaïdjan offre un exemple de structure de sécurité réussie aux pays de la région ”».

https://haberglobal.com.tr/yazarlar/avrasyada-oyun-kurucular-turk-ittifaki-denklemi-bozdu-349149

Éditorial