Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

L’ancien ambassadeur de Turquie en Azerbaïdjan félicite Pachinian

L’ancien ambassadeur de Turquie en Azerbaïdjan, Hulusi Kiliç a félicité le Premier ministre arménien, Nikol Pachinian.

« Je voudrais féliciter le Premier ministre arménien Nikol Pachinian, qui voit et accepte la réalité d’aujourd’hui, montre qu’il est un leader qui pense à l’avenir du peuple arménien et ne veut pas traîner les problèmes sur les générations futures », a déclaré le diplomate turc, dont le discours est cité par « Yeni Musavat ».

Selon Kiliç, Pachinian a finalement reconnu que l’idée de terres arméniennes historiques était fausse et a admis la réalité.

« Pachinian comprend que la paix avec l’Azerbaïdjan repose sur la normalisation des relations avec la Turquie. Il est conscient que tant que la paix n’est pas instaurée, le peuple arménien ne bénéficiera pas des richesses de la région et ne prospérera pas. Nous espérons que le processus paix arrivera bientôt à son terme. La tendance à la paix et à la normalisation des relations contribue au développement de la région et sert l’amitié des peuples de la région. Je pense que le peuple arménien doit s’unir autour de Pachinian et le soutenir, préparant ainsi dès aujourd’hui son propre avenir », a souligné le diplomate turc.

Selon le journaliste turc, le chef de l’Arménie devrait être protégé par les forces spéciales turques

Le turcologue Varoujan Gueghamian écrit :

« Depuis le début de la Lutte sacrée (le mouvement dirigé par Mgr Galstanian – « NH »), la Turquie est tellement préoccupée par le sort du Premier ministre arménien que presque tous les représentants du monde politique ont publié des déclarations de soutien à son égard ces derniers jours.

Ainsi, Nevzat Çiçek, éminent journaliste et rédacteur en chef d’« Independent Türkçe », l’un des médias d’information les plus connus avec une large audience en Turquie, a déclaré dans son interview du 30 mai :

“ Pour être honnête, le dirigeant arménien (faisant allusion à Pachinian) devrait être protégé par les forces spéciales turques ”.

En Azerbaïdjan, de même, de nombreuses voix s’élèvent contre la Lutte sacrée de Mgr Bagrat ; celles-ci proposent également d’envoyer des troupes en Arménie pour soutenir Pachinian ».

***

« NH » – Nous avons, une fois de plus, l’occasion de constater à quel point les Turcs sont rusés. Conscients que les Arméniens sont, malheureusement, enclin à la division, ils ont découvert le moyen le plus simple : de jeter de l’huile sur le feu. Car, n’est-il pas évident qu’il s’agit là d’une nouvelle stratégie turque, alors que bon nombre de hauts responsables turcs et azerbaïdjanais font soudain des déclarations quasi-identiques ? Alors, serions-nous capables d’avoir au moins une partie de leur ruse et ne pas se laisser emporter par leur jeu ? Chacun de nous – les turcologues en premier – devrait savoir que si un haut responsable turc fait l’éloge d’un Arménien, c’est qu’il y a anguille sous roche.

Éditorial