Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

L’Arménie rend quatre villages à l’Azerbaïdjan

À la suite des travaux de délimitation des frontières entre les deux pays entamés au mois d’avril, l’Arménie a rendu vendredi 24 mai à l’Azerbaïdjan quatre villages frontaliers. 

Les gardes-frontières arméniens ont commencé à garder officiellement la nouvelle ligne de démarcation sur laquelle se sont entendus les deux pays, ont indiqué les services arméniens. Le vice-premier ministre azerbaïdjanais, Sahin Mustafayev, a lui annoncé que Bakou avait repris le contrôle de quatre villages de Gazakh, à savoir Baganis Ayroum, Ashaghi Askiparan, Kheyrimli et Ghizilhajili.

La mise en œuvre de l’accord de mai, qui porte sur une section frontalière longue de 12,70 kilomètres, marque un pas important vers un accord de paix global selon les autorités arméniennes.

Cet accord suscite néanmoins une vive contestation en Arménie. Des milliers de personnes ont à nouveau manifesté le 26 mai à Erevan, à l’appel de Mgr Bagrat Galstanian, réclamant la démission du premier ministre Nikol Pachinian.

L’archevêque Galstanian a déclaré avoir demandé à Sa Sainteté de geler son ministère spirituel vieux de 30 ans, le jugeant incompatible avec ses activités politiques actuelles, et surtout avec le poste du Premier ministre qu’il compte briguer.

Éditorial