Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

L’arménophobie des Azerbaïdjanais a-t-elle une limite ?

S’il y a un domaine dans lequel les Azerbaïdjanais excellent, c’est bien celui de la « créativité » dans la haine des Arméniens.

Ainsi, on apprend que sur les écussons des brassards des soldats azerbaïdjanais est inscrit : « Ne t’enfuis pas, Arménien. Tu ne mourras qu’épuisé » («Qaçma Erməni, sadəcə yorğun öləcəksən»). En d’autres termes, si un Arménien rencontre un Azerbaïdjanais, il doit immédiatement lui tendre le cou s’il ne veut pas subir le même sort, à savoir se faire massacrer mais l’épuisement en vain et en plus.
Une photo d’Enver Pacha, l’un des architectes du génocide arménien, est également placée au centre de l’écusson.
Il est évident que dans la conscience des dirigeants azerbaïdjanais, il existe une sérieuse continuité historique entre le génocide de 1915 et aujourd’hui.

Éditorial