Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

L’Azerbaïdjan a violé l’accord et n’a pas autorisé le transport de marchandises du territoire arménien via Berdzor

 

Le communiqué du Mouvement populaire « Front de sécurité et de développement » d’Artsakh

Le Mouvement populaire « Front de sécurité et de développement » d’Artsakh rapporte que l’Azerbaïdjan a une fois de plus violé un accord. Cette fois c’est celui conclu avec les autorités d’Artsakh prévoyant le transport de marchandises humanitaires de la Croix-Rouge depuis la Russie via la route Akna-Stepanakert contre le transport de biens humanitaires depuis le territoire de la République d’Arménie par le couloir de Berdzor.

« Les autorités azerbaïdjanaises, avec une telle attitude, méprisent tous les efforts des acteurs internationaux pour résoudre le problème.

En revanche, il est étonnant de constater que la Russie, en tant que partie aux accords et garante de la mise en œuvre de la déclaration tripartite de 2020, cède aux provocations successives de l’Azerbaïdjan.

En ce moment difficile, nous appelons nos compatriotes à s’unir et à faire de leur mieux pour sauver l’Artsakh. Dans des conditions de blocus complet, de crise humanitaire profonde et de  menaces de survie de la part de l’Azerbaïdjan, la garantie la plus importante pour la préservation des Arméniens d’Artsakh a été et reste leur désir inébranlable de vivre dans leur patrie et de la protéger à tout moment, coûte que coûte », indique notamment le communiqué du Mouvement. ■

Éditorial