Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

« L’Azerbaïdjan prépare une attaque contre l’Arménie », selon le Premier ministre arménien

 

Dans une interview exclusive accordée à France 24, le Premier ministre arménien Nikol Pachinian affirme que l’Azerbaïdjan se prépare à une nouvelle guerre. Quelques jours après une rencontre en Allemagne avec le président azerbaïdjanais, Ilham Aliev – que celui-ci a qualifié de « constructive » – Nikol Pachinian estime que les promesses de résolution pacifique de la crise entre les deux pays sont démenties sur le terrain par les actions de l’Azerbaïdjan.

Bakou considère l’Arménie d’aujourd’hui comme un « Azerbaïdjan de l’Ouest », regrette le Premier ministre arménien sur France 24.

Selon lui, le président Ilham Aliev ne veut pas d’un traité de paix basé sur la reconnaissance mutuelle de l’intégrité territoriale mais plutôt se saisir de nouveaux territoires en Arménie.

Concernant l’aide militaire de la France à son pays, le Premier ministre rejette les accusations de Bakou – selon qui Paris jette de l’huile sur le feu – et souligne que l’Azerbaïdjan, de son côté, dépense « des milliards d’euros » pour son propre armement.

Il réaffirme que la Russie « a ouvertement  appelé la population arménienne à renverser le pouvoir » il y a quelques mois. Nikol Pachinian ajoute que cette « propagande » de Moscou contre lui ne faiblit pas.

Le Premier ministre arménien se dit particulièrement préoccupé par l’enlèvement du déserteur russe Dimitri Setrakov, par des soldats russes, en Arménie.

« Nous ne pouvons supporter des actes illégaux » sur notre territoire, dit-il, et prévient qu’il y aurait des “conséquences” si les demandes d’Erevan restaient sans réponse.

Il explique aussi que la participation de l’Arménie au traité de sécurité collective (OCST) dominé par Moscou est « gelée », tout en affirmant que la question du maintien de la base militaire russe en Arménie n’est pas à l’ordre du jour.     

Éditorial