Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Le Conseil de sécurité de l’ONU discute des combats entre l’Arménie et l’Azerbaïdjan

Le Conseil de sécurité des Nations Unies a convoqué une réunion jeudi à la demande de l’Arménie pour discuter des combats de cette semaine entre l’Arménie et l’Azerbaïdjan.

Miroslav Jenča, secrétaire général adjoint de l’ONU pour l’Europe, a déclaré que l’ONU était prête à envoyer des équipes pour répondre aux besoins humanitaires à la demande de l’Arménie ou de l’Azerbaïdjan, tandis que le représentant de l’Arménie a averti qu’« il existe des rapports crédibles selon lesquels l’Azerbaïdjan prévoit une nouvelle offensive militaire en élargissant la géographie de l’agression, y compris depuis la direction du Nakhitchevan ».

Rejetant les accusations que l’Arménie a lancées les hostilités de cette semaine, le représentant de l’Arménie a appelé l’Azerbaïdjan à libérer tous les prisonniers de guerre arméniens restants et à « s’engager pacifiquement dans le processus de négociation, y compris sur les questions résultant et liées au conflit du Haut-Karabakh, y compris celle du statut. »

Poursuivant, il a déclaré : « Je dois particulièrement souligner que cette action d’agression s’est produite dans le contexte de négociations de paix menées sous différents formats et facilitées par différents acteurs. L’Arménie s’est engagée de bonne foi dans tous ces processus ? Cette agression est la réponse de l’Azerbaïdjan aux efforts de médiation de la communauté internationale. »

Pendant ce temps, le représentant de l’Azerbaïdjan a accusé l’Arménie de tenter « d’abuser du Conseil de sécurité dans le but d’échapper à la mise en œuvre de ses engagements », ajoutant que l’Azerbaïdjan « rejette catégoriquement les allégations du représentant de l’Arménie ».

Les représentants des États-Unis et de la Russie ont chacun déclaré qu’ils saluaient le cessez-le-feu et ont souligné qu’ils restaient en contact étroit avec Erevan et Bakou.

Le représentant américain a en outre noté que ses collègues « sont particulièrement troublés par les informations faisant état de civils blessés à l’intérieur de l’Arménie ».

Le représentant de la France a réitéré ces points en appelant l’Azerbaïdjan à « maintenir ses forces dans leurs positions initiales » et en ajoutant que « l’intégrité territoriale de l’Arménie doit être respectée ».

La veille, les membres du Conseil de sécurité de l’ONU ont discuté des combats de cette semaine entre l’Arménie et l’Azerbaïdjan à huis clos, selon Vasily Nebenzya, représentant permanent de la Russie auprès de l’ONU.

« Tout le monde s’est prononcé à l’unanimité en faveur d’un cessez-le-feu immédiat et d’un règlement de la situation par des moyens politiques et diplomatiques », a déclaré Nebenzya, selon l’agence de presse RIA Novosti.

Éditorial