Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Le MAE d’Arménie à l’occasion du 36e anniversaire des pogroms de Soumgaït

 

« L’Azerbaïdjan continue encore aujourd’hui la politique visant à éradiquer toute trace arménienne dans les territoires qui se trouvent sous son contrôle»

Le 27 février, le ministère arménien des Affaires étrangères a publié un communiqué à l’occasion du 36e anniversaire des pogroms de Soumgaït, dans lequel on peut lire en particulier :

« Le 27 février 1988, à l’initiative des dirigeants de l’Azerbaïd-jan soviétique et dans des conditions de «laisser-faire» totale, ont commencé les massacres de la population arménienne de Soumgaït, accompagnés des viol-ences, de brutalités, d’enlève-ments, de dépossessions et d’attaques massives en pleine violation des droits de l’homme. Des centaines d’Arméniens ont été tués, dont des femmes, des enfants et des personnes âgées, et des milliers d’Arméniens ont été déplacés de force (…) Il est à noter que ces événements visaient non seulement la population arménienne, mais qu’ils étaient également accompagnés d’actions délibérées visant à éliminer le patrimoine culturel arménien et toute trace arménienne en général.

Au 21e siècle, dans des conditions d’impunité totale, c’est cette politique de discrimination ethnique que l’Azerbaïdjan continue de mener, en terrorisant les gens et les siégeant de façon inhumaine, en les affamant comme il vient de le faire face à la population arménienne autochtone du Haut-Karabakh et qui s’est soldé par un nettoyage ethnique (…) Aujourd’hui encore, l’Azerbaïdjan poursuit sa politique d’éradication de toute trace arménienne dans les territoires se trouvent sous son contrôle, profanant, vandalisant et détruisant les monuments religieux, historiques et culturels arméniens.» 

Éditorial