Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Le ministère azerbaïdjanais des Affaires étrangères réagit au rappel de l’ambassadrice de France

« Malgré le rôle de médiateur joué par la France pendant près de 25 ans sur la base du consentement de l’Azerbaïdjan, les mesures anti-azerbaïdjanaises évidentes de ce pays après la guerre patriotique de 2020 sont connues de tous », a déclaré le porte-parole du ministère azerbaïdjanais des Affaires étrangères, Aykhan Hajizade.

« Les démarches et déclarations officielles de notre pays envers la France n’étaient qu’une réponse aux activités destructrices de ce pays », affirme le ministère azerbaïdjanais des Affaires étrangères.

Selon Aykhan Hajizade, la France a sérieusement remis en question les efforts visant à normaliser les relations entre l’Azerbaïdjan et l’Arménie sur la base de la souveraineté et de l’intégrité territoriale. D’après lui, les mesures prises par la France au cours des trois dernières années et demie aggravent la situation.

La France a décidé du rappel pour consultations de son ambassadrice en Azerbaïdjan. Emmanuel Macron a regretté les actions de l’Azerbaïdjan et exprimé le souhait d’une clarification par la partie azerbaïdjanaise de ses intentions.

Éditorial