Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Les États-Unis suspendent leur aide militaire à l’Azerbaïdjan

Le secrétaire d’État adjoint américain James O’Brien

Le secrétaire d’État adjoint américain James O’Brien a annoncé lors des auditions de la commission des relations étrangères de la Chambre des représentants que les États-Unis suspendent leur aide militaire à l’Azerbaïdjan.

Il a également déclaré qu’ils ont clairement compris qu’après les événements du 19 septembre, rien ne sera normal avec l’Azerbaïdjan tant qu’ils n’auront pas constaté de progrès sur la voie de la paix. Le diplomate américain a ajouté qu’ils annulent plusieurs visites de haut rang et condamnent les opérations militaires de Bakou.

« L’article 907 interdisant l’assistance militaire à l’Azerbaïdjan reste en vigueur tant que la situation ne sera pas améliorée », a-t-il souligné.

Suite aux déclarations d’O’Brien, Bakou rejette les négociations de paix avec l’Arménie prévues à Washington

Les propos du secrétaire d’État adjoint américain ont été vivement et sans précédent critiqués par l’Azerbaïdjan.

Le ministère des Affaires étrangères a annoncé dans un communiqué publié le 16 novembre qu’en raison de l’approche unilatérale des États-Unis, ce pays pourrait perdre son rôle de médiateur.

« Il est important de noter que dans ces conditions, nous ne jugeons pas opportun de participer à la réunion au niveau des ministres des Affaires étrangères de l’Azerbaïdjan et de l’Arménie le 20 novembre 2023 à Washington. Dans le même temps, les visites de hauts représentants des États-Unis ne seront pas bienvenues.

Quant à la question de la suspension temporaire de la remise au point de l’art. 907 (« NH » – prévoyant d’annuler l’interdiction d’aide militaire à l’Azerbaïdjan), est une attitude méprisante de la partie américaine est un geste malveillant contre l’Azerbaïdjan », indique le communiqué.

Le département affirme également que « l’Azerbaïdjan a toujours respecté l’intégrité territoriale de l’Arménie ». 

Éditorial