Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

L’hôpital qui se moque de la charité !

Lors d’un panel sur « La réparation d’un monde fracturé » organisé dans le cadre du 11e Forum global de Bakou, l’ancien ambassadeur turc et le président de la 75e session de l’Assemblée générale des Nations Unies, Volkan Bozkir a déclaré que le territoire de l’Azerbaïdjan était occupé par un pays voisin. Même si le Groupe de Minsk de l’OSCE a été créé, il n’a pas résolu le conflit, a-t-il affirmé,  ajoutant que l’Azerbaïdjan a résolu le problème par des moyens militaires et libéré ses terres occupées.

« Si nous ne résolvons pas les problèmes dans le cadre des institutions, les pays sont amenés à prendre des mesures eux-mêmes », a ajouté le diplomate turc.

Dans son discours, Bozkir a également évoqué le rôle de la France dans le conflit du Karabakh :

« La France était membre du Groupe de Minsk, mais aujourd’hui elle envoie des armes à l’Arménie et soutient ouvertement ce pays. Ce n’est pas juste de prendre de telles mesures à cause des élections en France et des électeurs arméniens », a-t-il affirmé.

 

« NH » – C’est l’hôpital qui se moque de la charité ! Bozkir qui fait l’apologie du règlement des problèmes dans le cadre des institutions, pourrait-il nous expliquer dans quel cadre institutionnel son pays, la Turquie, s’est autorisée de fournir des armes à l’Azerbaïdjan, en particulier des drones d’attaque, pour tuer des milliers de jeunes arméniens, et qui interdirait à la France de fournir des armes de défense à l’Arménie, pour se protéger de son voisin, toujours plus insatiable.   

Éditorial