Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

L’UGAB soutient le renforcement des villes et régions frontalières arméniennes par la fourniture de générateurs électriques, au nom et grâce au soutien des collectivités françaises

COMMUNIQUÉ

Au début du mois d’avril 2024, l’Union Générale Arménienne de Bienfaisance (UGAB) a été chargée de distribuer 4 générateurs de haute capacité à des localités stratégiques d’Arménie. Ces générateurs étaient à l’origine prévus en soutien aux Arméniens d’Artsakh dans le cadre du convoi humanitaire mené par la Ville de Paris et plusieurs villes et régions françaises, à l’appel du Conseil de Coordination des organisations Arméniennes de France (CCAF) en partenariat avec l’UGAB France.

Neuf mois après le blocus meurtrier du corridor de Latchine par l’Azerbaïdjan – la seule route reliant l’Arménie à l’Artsakh – la Maire de paris Anne Hidalgo s’est rendue en Arménie avec une délégation de représentants des principales villes françaises – la Ville de Paris, Marseille, Strasbourg, Lyon – et de régions – la Région Île-de-France, Auvergne Rhône Alpes, Sud, Hauts-de-France, Occitanie et Pays de la Loire. Leur objectif était d’accompagner un convoi humanitaire composé de 10 camions contenant du matériel et des fournitures de première nécessité pour les familles d’Artsakh, isolés du monde et dans un état de précarité immense. Ils avaient besoin de tout et en particulier d’électricité, alors que l’hiver s’annonçait particulièrement rude. Ils ont collectivement accordé à l’UGAB Arménie via l’UGAB France un soutien financier de 180 000 euros afin de déployer cette aide humanitaire d’urgence l’été dernier.

Alors que la pénurie de biens et de services s’était aggravée depuis le début du blocus en décembre 2022, les générateurs électriques étaient destinés à atténuer la souffrance et la précarité des familles due au froid et au manque d’électricité, nécessaires au fonctionnement des hôpitaux, des écoles, des institutions publiques et gouvernementales ainsi qu’aux églises. Sans grande surprise, les autorités azerbaïdjanaises ont refusé au convoi l’accès au corridor de Latchine. La Maire de Paris et les personnalités politiques de premier plan qui l’accompagnaient, comme le Président de Région Xavier Bertrand, le sénateur Bruno Retailleau, la Maire de Strasbourg Jeanne Barseghian ou encore l’adjointe au Maire de Marseille Michèle Rubirola, ont alors alerté la communauté internationale sur les ambitions génocidaires de l’Azerbaïdjan. Lors d’une conférence de presse organisée à Goris, ils ont exigé que l’Azerbaïdjan ouvre le corridor de Latchine a minima pour laisser entrer l’aide humanitaire, comme l’exige le droit international. Ces tentatives, repoussées par la dictature azérie, ont eu pour conséquence le blocage en Arménie de l’aide humanitaire déployée.

Avec l’accord de l’ensemble des bailleurs, l’UGAB a pris l’initiative de redéployer les générateurs vers les villes les plus vulnérables en Arménie. Cette action s’inscrit dans le cadre du plan global de l’UGAB en réponse aux crises humanitaires, développé pour éviter que ne se reproduise les scénarios catastrophes qui ont eu lieu en Artsakh ces dernières années.

Pour Nadia Gortzounian, co-Présidente de l’UGAB France et membre du Conseil d’Administration Central de l’UGAB, « la mise à disposition de ces quatre générateurs en Arménie était indispensable. L’UGAB suit de très près la situation des régions et villes frontalières arméniennes sur lesquelles pèse une menace imminente. Nous sommes dans un état de vigilance élevé afin que ces localités stratégiques, qui sont autant de cibles pour de potentielles agressions ou attaques de l’Azerbaïdjan, ne soient pas privées d’électricité. Nous ne savons que trop bien ce que suppose le manque d’électricité, tant d’un point de vue humain que stratégique. Nous déployons donc tout ce qui est en notre pouvoir, avec le soutien et à la demande de nos partenaires et amis que sont les collectivités françaises, pour anticiper ce type de situation et soutenir l’Arménie dans sa défense. »

Pour identifier les besoins et déterminer les lieux les plus stratégiques pour déployer ces générateurs, l’UGAB a pris en compte un certain nombre de critères tels que le rôle essentiel du bénéficiaire dans la réponse à une potentielle crise, les évènements d’urgence passés, les besoins en énergie et l’impact sur la communauté locale. Le processus de sélection a permis d’identifier 4 sites susceptibles de bénéficier de ces puissantes sources d’électricité, en accord avec les autorités locales.

La Polyclinique de Goris : centre d’urgence vital, cet établissement de santé se transforme en hôpital d’urgence en cas de crise et de ne disposait d’aucune source énergétique de secours fiable.

Municipalité de Goris : cette ville, centre névralgique du sud de l’Arménie dans la région du Syunik, frontalière de l’Azerbaïdjan, nécessitait une alimentation électrique ininterrompue afin d’éviter les perturbations opérationnelles en cas de crise, telle que des dommages sur les infrastructures ou des phénomènes météorologiques violents.

Municipalité de Sisian : véritable pivot en termes de communication et de gestion, cette ville a besoin d’une connectivité continue afin de remplir ses fonctions stratégiques dans la région frontalière du Syunik.

Maternité de Martuni : institution de santé publique extrêmement vulnérable, comme l’a démontré la guerre d’Artsakh de 2020, lorsque les forces azéries ont bombardé les maternités et d’autres centres de santé d’Artsakh. Une source d’énergie auxiliaire est par conséquent essentielle pour sauver des vies.

Le 28 mars à Martuni et le 4 avril à Sisian et Goris, l’équipe de l’UGAB Arménie a organisé la livraison de ces générateurs, marquant à chaque fois une étape importante dans le renforcement de la résilience des communautés locales concernées et par là, de la sécurité nationale globale du pays.

Dans le Syunik, des réunions ont été organisées avec les responsables locaux, notamment le Maire de Sisian Armen Hakobjanyan et le Maire de Goris Arush Arushanyan. L’UGAB a, à chaque fois, rappelé l’historique du convoi humanitaire et du soutien de la France par le biais de ses collectivités territoriales. Ils ont systématiquement rappelé le soutien et l’engagement inébranlable de l’UGAB à collaborer avec des partenaires extérieurs afin de soutenir l’Arménie dans son entreprise de fortification, à l’heure où elle est toujours en proie aux menaces. Les maires et le gouverneur ont à leur tour exprimé leur profonde gratitude, estimant que ces générateurs électriques permettraient d’accompagner les communautés locales dans leur effort d’anticipation des crises et de constitution d’un front solide pour faire face aux menaces et attaques éventuelles.

Le 30 avril 2024

Éditorial