Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Menaces ouvertes de la Russie contre l’Arménie

Dmitri Medvedev, l’ancien président de la Fédération de Russie, a publié un étrange message sur son compte « Telegram » dans lequel il faisait ouvertement allusion au sort qui pourrait être réservé au Premier ministre de la République d’Arménie.

« Un jour, un collègue d’un pays frère m’a dit : “ Je te demeure étranger,  tu ne m’acceptes pas ”. Je lui ai répondu comme il convenait : “ Nous ne te jugeons non pas sur ton CV, mais sur tes actions ”. Il y a ensuite eu la guerre, mais bizarrement, il est resté au pourvoir.  Il a ensuite décidé de rendre la Russie responsable de sa minable défaite. Puis il céda une partie du territoire de son pays. Ensuite, il a décidé de flirter avec l’OTAN et sa femme est allée de manière démonstrative chez nos ennemis avec des gâteaux. Devinez quel sort l’attend… »

On sait Dimitri Medvedev proche de la vodka, mais on sait aussi qu’il assume le rôle de bouffon de Poutine. Que devons-nous en conclure ?

Sahak SUKIASYAN

Éditorial