Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

PARIS – Dévoilement d’une plaque commémorative  dédiée à la mémoire de Charles Aznavour dans le quartier de Montmartre

Le 22 mai Charles Aznavour aurait eu cent ans et pour l’occasion la mairie du IXe arrondissement de Paris a accroché le 16 mai une plaque en sa mémoire au 22 rue Navarin, où il a grandi.

Au cours de la cérémonie, des discours ont été prononcés par la maire du IXe arrondissement de Paris, Delphine Burkli, l’ambassadeur d’Arménie en France, Hasmik Tolmajian, et la directrice générale de l’Office national français pour combattants et victimes de guerre, Marie-Christine Verdier-Jouclas. 

Étaient également présents à la cérémonie le député Sylvain Maillard, le conseiller municipal de Paris chargé de la Mémoire et des Anciens Combattants, Alexis Govciyan, le révérend Joël Mikaelian, chef de l’Église évangélique arménienne, des représentants de plusieurs organisations, de nombreux Français et Franco-Arméniens.

Dans son discours, l’ambassadeur Tolmajian a exprimé sa gratitude pour l’initiative visant à perpétuer la mémoire de l’artiste de renommée mondiale de la nation arménienne, mais l’initiative qui constitue également un hommage symbolique à l’amitié millénaire entre l’Arménie et la France. Elle a souligné la contribution inestimable du Grand Arménien et Grand Français dans le renforcement des liens de ses deux patries, l’Arménie et la France. Elle a mis l’accent sur le rôle important d’Aznavour dans la reconnaissance du Génocide des Arméniens. L’ambassadeur a également mentionné la présence constante et inconditionnelle de Charles Aznavour aux côtés de l’Arménie depuis son indépendance, son rôle important et sa participation en faveur de toutes les initiatives internationales de l’Arménie. 

Mme Tolmajian a ensuite rappelé que pendant la Seconde Guerre mondiale, la famille Aznavourian a hébergé les héros arméniens du mouvement de la Résistance, Missak et Mélinée Manouchian, dans leur appartement situé au 22 rue Navarin, soulignant que la proximité de deux personnalités arméniennes marquantes, Missak Manouchian et Charles Aznavour, commença à cette adresse.

De nombreux élèves des écoles Condorcet, Victoire et Rock School de Paris étaient également présents à l’événement. Ils ont lu des textes des bons souvenirs de Charles des années passées rue Navarin, interprété deux de ses célèbres chansons, « Ils sont tombés » et « La Bohème ».

Éditorial