Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Plusieurs morts et de nombreux blessés après une fusillade dans une salle de concert de Moscou

Une fusillade dans une salle de concert de Moscou, vendredi 22 Mars, a fait au moins 40 morts et plus de cent blessés selon un bilan encore provisoire. 

Un commando de plusieurs personnes a attaqué dans la soirée de vendredi le « Crocus City Hall », une salle de concert située à Krasnogorsk, une banlieue située juste à la sortie nord-ouest de la capitale russe, où un concert avait lieu pour lequel 6.200 billets avaient été vendus. 

Les assaillants tout en ouvrant le feu sur les spectateurs et les passants, ont lancé des bombes incendiaires provoquant un incendie dans une partie du bâtiment. 

« Les personnes qui se trouvaient dans la salle se sont allongées sur le sol pour se protéger des tirs, pendant 15 à 20 minutes, après quoi elles ont commencé à sortir en rampant. Beaucoup ont réussi à sortir », a indiqué un journaliste de Ria Novosti.

Moscou et Kiev s’accusent mutuellement

Les autorités russes ont dénoncé « un attentat terroriste sanglant », tandis que l’Ukraine a démenti toute implication dans les évènements. Le renseignement militaire ukrainien a accusé le Kremlin et ses services spéciaux d’avoir orchestré cette attaque meurtrière pour accuser l’Ukraine et justifier une « escalade » de la guerre.

L’ex-président russe Dmitri Medvedev, de son côté,  a assuré vendredi que la Russie « détruira » les dirigeants ukrainiens s’il s’avère qu’ils sont responsables de l’attaque.

« S’il est établi qu’il s’agit de terroristes du régime de Kiev (…) ils doivent tous être retrouvés et détruits sans pitié en tant que terroristes. Y compris les dirigeants de l’Etat qui a commis une telle atrocité », a lancé sur Telegram M. Medvedev, également numéro deux du Conseil de sécurité russe.

Éditorial