Un observateur suisse de l’OSCE refoulé de l’Azerbaïdjan

L’homme politique suisse Nik Gugger, arrivé à Bakou en tant qu’observateur de l’OSCE pour les prochaines élections présidentielles azerbaïdjanaises, a immédiatement été refoulé de l’aéroport après avoir été retenu pendant trois heures.

Des policiers en uniforme l’ont arrêté près de l’entrée diplomatique, ont saisi son passeport et lui ont refusé l’entrée, tandis que d’autres observateurs de l’OSCE, dont des membres de la délégation suisse, n’ont pas été confrontés à une telle situation.

La raison probable de cette attitude des autorités azerbaïdjanaises est sans doute la campagne publique menée par Gugger contre la violence commise contre les Arméniens et les vives critiques qu’il a eues à l’égard des dirigeants du pays.