Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

La Commission du Parlement européen appelle à des sanctions contre l’Azerbaïdjan

La Commission des relations extérieures du Parlement européen a adopté le rapport annuel sur la mise en œuvre de la politique de sécurité et de défense commune.

Le rapport mentionne que l’attaque de l’Azerbaïdjan contre l’Artsakh ne peut rester sans conséquences, appelant l’Union européenne à imposer des sanctions contre les autorités de ce pays, responsables de nombreuses violations du cessez-le-feu. Le rapport appelle également à suspendre le mémorandum d’accord sur l’énergie et, compte tenu des événements récents et de la situation tragique des droits de l’homme en Azerbaïdjan, à arrêter les négociations sur un nouvel accord de partenariat avec Bakou.

« Toute négociation sur le développement des relations entre l’Union européenne et l’Azerbaïdjan doit être conditionnée à des progrès significatifs dans la protection des droits de l’homme, de l’État de droit, de la démocratie et des libertés fondamentales, y compris les droits des minorités », souligne le rapport.

Le document salue également la création de la mission civile de l’Union européenne en Arménie, appelant le Conseil de l’Europe à augmenter le nombre d’experts inclus dans la mission, à élargir son champ des capacités, sa portée géographique, et à prolonger de cinq ans sa période de déploiement. Parallèlement, un appel est adressé à l’Azerbaïdjan pour permettre le déploiement de la mission sur son territoire et en Artsakh. Le rapport fait également référence au soutien de l’Union européenne à la sécurité, à l’indépendance et à la souveraineté de l’Arménie et appelle à « promouvoir une coopération plus globale et élargie entre les parties dans le domaine de la défense ».

Le document appelle le Conseil européen à être prêt à appliquer des sanctions ciblées et individuelles contre les auteurs de l’agression azérie, mais à ne pas les limiter au cercle politique et militaire du président Aliev, et à mettre un terme à l’importation du pétrole et du gaz d’Azerbaïdjan en cas d’attaque militaire de sa part contre l’intégrité territoriale de l’Arménie.

Le rapport annuel du Parlement européen condamne également l’attaque délibérée et injuste de l’Azerbaïdjan contre les Arméniens d’Artsakh et demande de protéger le patrimoine culturel, historique et religieux arménien d’Artsakh conformément aux normes de l’UNESCO et aux obligations internationales de l’Azerbaïdjan. Le document souligne que le Parlement européen soutient les négociations de paix en cours entre l’Arménie et l’Azerbaïdjan, qui ont été sérieusement perturbées en raison de la récente opération militaire contre l’Artsakh et du nettoyage ethnique de facto qui s’en est suivi.

Enfin, le rapport réaffirme son soutien au gouvernement démocratiquement élu d’Arménie et exprime son respect pour la souveraineté, la démocratie et l’intégrité territoriale du pays. La position du Premier ministre Nikol Pachinian est saluée pour sa déclaration selon laquelle l’Arménie ne s’impliquera pas dans une nouvelle guerre avec l’Azerbaïdjan, ainsi que pour sa volonté de reprendre les négociations de paix avec Bakou au plus haut niveau. Le rapport salue également la décision de l’Arménie de ratifier le Statut de Rome. 

Éditorial